Adresse
/
Téléphone
SELF-DÉFENSE KIMSTREET
N’allez pas à la méthode, c’est la méthode qui vient à vous !

Présentation du KIMSTREET

Le

KIMSTREET

prend sa source  dans le  

KIMEYDO

et le

STREET

FIGHTING.

Cette section Self défense fait partie intégrante du Club de karaté KIMEYDO Center, situé dans le 15ème arrondissement de Paris.
Le club ainsi que les cours sont dirigés  
par Bernard DUGACEK,7° Dan karaté Shotokan B.E.,
et fondateur de cette entité.
Il est assisté de Gérard P. pour la partie coaching
et techniques de combat rapproché.
 

Programme d’Entraînement Type:

5 modules  pour 5 niveaux de pratique.
L’acquisition de chaque niveau est gratifiée d’une synthèse globale appréciée.
Proposés en complément des séances du KIMEYDO, ou en toute liberté, ces modules peuvent vous apporter un regard nouveau sur les arts martiaux en général et les sports de combat en particulier.
Les cours sont accessibles à tous et l’ensemble des techniques sont inspirées du karaté shotokan.

 


Vous n’allez pas à la méthode, c’est la méthode qui vient à vous !

C’est également l’occasion d’échanger pendant les cours et d’apporter des énergies nouvelles aux séances d’entraînement.
APPROCHE TECHNIQUE

KIMEYDO

Le KIMEYDO Center est un club de karaté Shotokan qui a fait ses preuves depuis plus de 20 ans.
En 2013, l'idée a été d'apporter une touche de combat rapproché aux entraînements traditionnels.
L'objectif étant de faire face aux agressions qui ne sont en aucun cas conventionnelles.
Chaque module a été finement étudié pour déterminer le niveau de progression. Un peu moins esthétique,  le KIMSTREET se veut tout d'abord efficace.
C'est pourquoi deux séances peuvent suffir à vous faire prendre conscience de vos capacités. Toutefois,  c'est dans la durée que vous progresserez .
Dans le prolongement du karaté shotokan, les techniques employées sont simples. Il s'agit surtout de faire communiquer le traditionnel et le moderne.

Toute reproduction ou représentation totale ou partielle des contenus de ce site (texte ou image) est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par le Code de la propriété intellectuelle.